23 astuces pour s’épanouir quand on est une mouche : Vos réactions !

Accueil Lifestyle 23 astuces pour s'épanouir quand on est une mouche : Vos réactions...

Ça y est ?

Ça y est ? Vous faites partie des lecteurs de ce guide unique et exclusif consacré aux mouches ? Vous connaissez les secrets pour s’épanouir quand on est une mouche ? Vous avez franchi les 6 étapes du bonheur, une à une ?

Vous n’avez pas encore découvert le guide de Bestiapolitan ? Il est encore temps ! Vous pouvez télécharger les 23 astuces en cliquant ci-dessous :

Vos réactions à ce guide pour les mouches !

Bienvenue

Mouches, confidents des mouches, passionnés de l’univers de Bestiapolitan ou simples curieux, vous êtes tous bienvenus sur cette page ! Suite à la lecture du guide de développement personnel des mouches, partagez votre expérience, votre parcours et votre apprentissage.

Racontez-nous vos échanges avec les mouches

  • Ont-elles écouté vos conseils ?
  • Plus simplement, avez-vous réussi à communiquer avec elles ?
  • Quelles difficultés avez-vous rencontrées ?
  • Sentez-vous les mouches plus épanouies depuis vos conseils ? Plus réceptives ?

Si vous êtes une mouche, dites-nous comment ce guide a changé votre vie

  • Quelle astuce a le plus bouleversé votre existence ?
  • Êtes-vous fière de ce que vous êtes devenue ?
  • Percevez-vous votre environnement en pleine conscience ?
  • Vos crottes sont-elles devenues des spots sociaux incontournables ?
  • Quels sont vos plans pour l’avenir ?

Et pour les autres lecteurs qui ont peu d’atomes crochus avec les mouches

  • Qu’est-ce que ce guide a changé dans votre vie ?
  • Comment avez-vous vécu cette plongée dans l’univers de Bestiapolitan ?
  • Est-ce que vous avez tiré profit de certaines astuces délivrées aux mouches ? Je pense aux techniques de séduction par battement d’ailes ou à la marche acrobatique au plafond par exemple.
  • Vous-êtes vous dit que Matrix avait été écrit par une mouche ?

Vous n’avez pas encore découvert ce guide unique ?

Votre zone d’expression

Réagissez !

Mouches, vous n’êtes plus qu’à un battement d’ailes d’affirmer votre identité par un commentaire bien senti.

Humains, vous faites partie d’une petite communauté d’êtres d’exception, qui a osé franchir les barrières de la communication inter-espèces avec les mouches. Votre avis est juste irremplaçable. Cela vaut aussi pour ceux d’entre vous qui se sont lancés, sans filet, dans l’exploration de l’univers de Bestiapolitan.

Autres créatures, exprimez-vous ! Combien de sites sur le web permettent à plusieurs millions d’espèces de s’exprimer sans filtre ?

Commentez ci-dessous !

Vous aimez ? Partagez !

8 Commentaires

  1. Cher Bestiapolitan,

    J’aimerais vous faire part d’une expérience étrange. Il y a quelques années de cela, je m’amusais pour la 263ème fois de la journée à narguer un excité de la tapette. Je me réfugiai alors dans une sorte de gros cocon en ferraille quand soudain, je me suis retrouvé téléporté dans le corps d’un humain. Au début, je me sentais à l’étroit, mes antennes, mes pattes et mes ailes se trouvant engoncés et emmêlés dans un amas d’os et de chair. Mais peu à peu j’ai réussi à sortir de ce corps, dévoilant mes capacités extraordinaires si bien décrites dans votre guide. Hélas, c’est bien un guide de survie dont j’aurais eu besoin au moment où je me suis pris un câble métallique. Après ce fut le trou noir.

    Merci Bestiapolitan de m’avoir ressuscité.

    • Cher Seth,
      C’est avec une certaine émotion que je reçois votre témoignage. Vous êtes une idole chez les mouches. Certaines mouches déposent leurs phéromones en pensant fort à vous. La croyance dit qu’elles deviendront ainsi irrésistibles. Combien de mouches ont déféqué avec bonheur sur un poster du documentaire (car à leurs yeux c’est un documentaire) “La Mouche” ? Sûrement, une manière de s’approprier votre formidable destin. Seth, vous êtes un pionnier. Votre expérience suscite l’espoir pour des centaines de milliards de mouches à travers le monde. Avec votre vision et notre guide, plus rien n’arrêtera les prochaines mouches humanoïdes pour conquérir le monde.
      Seth, les mouches vous remercient.

  2. Excellent, j’ai même choppé le message secret !
    Bravo, mon regard change sur les mouches (pollinisatrices…) et leurs besoins d’alcool.
    Par contre, je ne valide pas leurs échanges olfactifs via crotte dans mon intérieur et même si elles ont le temps de faire plein de choses avant que je les claque, si elles ne veulent pas sortir, je frappe !
    J’envisage aussi de faire une barrière de lumière rouge autour de chez moi pour qu’elles n’aient plus envie d’entrer ! C’est mon côté écolo !!

    • Excellente idée Nathalie ! La barrière de lumière rouge va contenter les mouches ! Par contre, il est possible que les alentours de ton logement deviennent “the place to be” pour toutes les mouches. Une sorte de nouveau quartier rouge ! Pour mieux accepter les crottes des mouches, tu peux les voir comme de l’art pariétal. Les crottes de Lascaux chez toi, ça a du cachet, non ? Bravo pour avoir trouvé le message secret ! Je suis ravi que ton regard sur les mouches ait changé !

  3. Nous, depuis qu’on a lu le Guide ultime pour les mouches de Bestiapolitan, on laisse toujours un fond de bouteille de notre meilleur Bourgogne pour les mouches de la maison !

    • Vous avez en effet un grand coeur. Vous avez raison, les drosophiles aussi sont oenophiles. En particulier pour se consoler de déboires sexuels. Nous ne saurions vous dire quel est le vin préféré des mouches mais le Bourgogne va forcément ravir les sensilles gustatives des mouches. Merci pour votre commentaire éclairant qui inspirera d’autres oenophiles qui veulent partager leur passion avec les mouches.

  4. Bzzzon… alors moi, pour commencer, je suis déçue : mon frère (D. bromeliae) apparaît bien sur le trombinoscope, mais pas moi. J’étais pourtant bien présente, le jour de la photo. C’est bzzzête !

    Mon retour d’expérience est simple : j’habitais depuis quelques heures dans une maison bien agréable, quand j’ai découvert, dans votre guide, page 18 -je l’ai noté, tellement j’ai été saisie par l’horreur…
    Bzzzref, page 18, disais-je, vous dites qu’il faut fuir la lumière bleue.
    Et qu’est-ce qu’il y avait autour de moi, dans cette “maison bien agréable” ? Des écrans partout !
    Un posé à la verticale sur un bureau, qui crachait des lignes et des lignes et des images ; un autre entre les mains d’un des occupants, avec une image animée dessus ; un autre, quasi miniature, posé en équilibre sur le coin d’une table… Celui-là envoyait un bon son sympathique, pourtant…

    Et j’avais beau m’amuser comme une petite folle à voleter dans les cheveux de l’humain femelle, j’ai filé dare-dare.
    Trop peur pour mes mimi larves. Mes bébéééés !

    Merci m’sieurs dames ; on m’y r’prendra plus.
    Et bien le bzzzonjour chez vous !

    • Chère D. bromeliaette, nous comprenons ta déception. Nous avons dû faire des choix parmi les plus de 100 000 espèces et les dizaines de milliards d’individus. Je me rappelle très bien de toi. Au moment de la photo, tu as bougé l’abdomen. Nous sommes ravis que notre guide ait pu te mettre en garde contre la lumière bleue. En effet, il semble que tu ne sois pas en danger mais que tes petits soient affectés. Tu trouveras d’autres humains à agacer ailleurs, loin des écrans bleus. C’est le message d’espoir que nous voulons te lancer. Merci de ta contribution écrite à l’épanouissement des mouches ! Bzzz Bzzz.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Et vous, qu'en pensez-vous ?
Entrez votre nom ici