Puceron vert, tomate et rodéo

Accueil Société Puceron vert, tomate et rodéo

Comment un petit puceron passe du paradis d'un plant de tomate à l'enfer de la survie (et pourquoi il doit pratiquer un rodéo insensé pour s'en sortir)

Saviez-vous que même les pucerons ont du mal à se débarrasser des… pucerons ? Oui vous avez bien lu. Et je parie que vous n’avez jamais entendu parler du rodéo des pucerons verts (vous allez voir, la vidéo est spectaculaire). Tout commence sur un pied de tomate…

Quand le puceron vert prend son pied… de tomate

Un jus de tomate à la paille ! Un !

Les pucerons auraient pu se trouver sur :

Mais là, les pucerons verts du pois (Acyrthosiphon pisum) sucent tranquillement la sève d’un plant de tomates.

Imaginez les pièces buccales des pucerons qui, comme autant de pailles, transpercent la tige.

Des centaines de pucerons verts qui sirotent à volonté ce cocktail organique de tomates.

Entre le vampire et le vacancier, il y a le puceron.

Puceron vert sur plant de tomate.
Puceron sirotant un cocktail de sève en compagnie de deux petits. Crédits : Shiper Wu et Gee-way Lin, National Taiwan University

Soudain un herbivore vient brouter à proximité. Il s’approche dangereusement du plant de tomate.

Ni une ni deux, sentant le danger, les pucerons vont bondir de la plante afin de ne pas être dévorés.

Ils se retrouvent au sol. Les problèmes commencent.

Puceront vert : le retour sur terre

Sur les graviers ou face à une montagne, qu’on soit homme ou puceron, quand on a des petites pattes, on avance moins vite. Cliquez pour tweeter

La texture d’une plante n’a rien à voir avec celle du sol.

Le sol est un milieu hostile pour les pucerons verts : des petits cailloux, des fissures, des obstacles divers et des périls, nombreux.

Le puceron va-t-il mourir affamé ? Asséché ? Dévoré ? Ou pire, les 3 à la fois ?

La plante était un doux refuge. Le sol est la terre de tous les dangers.

Les pucerons doivent fuir vers une nouvelle plante, vers un nouveau havre.

Les nymphes, autrement dit les petits des pucerons, fuient beaucoup plus lentement que les adultes. Elles sont à la traîne.

Sur les graviers ou face à une montagne, qu’on soit homme ou puceron, quand on a des petites pattes, on avance moins vite.

Rien à voir avec les pattes géantes du plus grand animal du monde !

Puceron : comment s’en débarrasser quand on est un puceron ?

On est toujours le puceron de quelqu’un

Croyez-vous à la solidarité chez les pucerons ? Vous pouvez y croire mais eux n’y croient pas.

La survie de l’individu passe avant tout. Les adultes n’ont aucune intention d’aider les petits pucerons.

Tout l’inverse des mangoustes prédatrices de serpents, qui éduquent leurs petits affectueusement (je vous défie de ne pas rire devant la vidéo de la mangouste se moquant d’un pauvre calao).

Pour autant, les nymphes des pucerons ne se laissent pas mourir. Les adultes ne veulent pas les secourir ? On va voir ça…

Commence alors un curieux ballet où les petits pucerons vont tenter de grimper sur le dos de l’adulte et de s’y agripper.

Les nymphes veulent utiliser le puceron adulte comme un moyen plus rapide de locomotion. Forcément, les adultes sont furax.

Mais comment s’en débarrasser de ces petits pucerons ?

C’est parti pour le rodéo des pucerons verts !

Le puceron adulte ne souffre pas mais il est vert. Avoir ce morveux sur le dos, le ralentit terriblement. Alors il gesticule pour le faire tomber. Certains petits s’accrocheront, d’autres pas.

Nymphe de puceron sur puceron.
A dos de puceron ! ©Moshe Gish, Moshe Inbar

Puceron : Comment s’en débarrasser quand on est un puceron ? (la vidéo spectaculaire)

Spectaculaire ?

À l’échelle d’un puceron, forcément.

Morale de puceron vert : “On est toujours le puceron de quelqu’un”

À votre avis, est-ce que le petit puceron va chercher un adulte avec qui il a un lien de parenté ?

Rien en tout cas n’a été montré en ce sens par l’étude de Gish et Inbar Moshe de l’université israëlienne de Haifa, publiée dans Frontiers in Zoology.

D’autant plus que les interactions entre pucerons verts sont plutôt rares. Que le puceron soit sur un artichaut, un cerisier ou sur un fraisier.

Pourquoi ce stratagème persiste-t-il alors que la nymphe :

  • Ralentit l’adulte
  • Diminue les chances de survie du puceron adulte

Sûrement parce que ce comportement:

  • bénéficie globalement à l’espèce
  • augmente les chances de survie de la nymphe
  • diminue moins significativement les chances de survie de l’adulte.

C’est bien connu, chez le puceron, on a toujours besoin d’un plus grand que soi.

Que vous inspire ce comportement du puceron vert du pois ? Êtes-vous déjà tombé d’un cerisier ou d’un artichaut et êtes-vous grimpé sur un proche parent juste après ?

Dites-le nous dans les commentaires !

Le vert vous inspire ? Découvrez la différence entre crocodile, alligator et caïman et aussi :

  • Quoi faire quand vous êtes en train de vous faire dévorer par un reptile
  • Le lien entre la conspiration des reptiliens et la conspiration des reptiles
  • Pourquoi vous ne devez pas tirer la langue à un crocodile (et pourquoi vous aurez besoin de votre brosse à dents si vous êtes attaqué)

Recevez le mail animalier le plus dingue du web !CLIQUEZ ICI !
Et rejoignez plus de 600 abonnés !

4 Commentaires

  1. Il me manque un truc, à moi…
    C’est la bande son de ce spectacle de rodéo !
    Alors, ils « ride » sur quoi, les mini pucerons ?!
    Yeeha!

    • Tu n’entends pas la bande-son ? La scène se passe à la campagne, les pucerons “ride” forcément sur de la country ! Yeeha !

    • Le puceron n’a aucune complaisance vis-à-vis du puceron. Le puceron n’en a aucune avec la plante. L’herbivore n’a aucune complaisance avec la plante. Tu me sembles bien complaisant avec les plantes. Es-tu une plante ? La sensibilité des plantes est en tout cas un très vaste sujet et Bestiapolitan ne s’interdit pas d’y consacrer quelques articles, sans complaisance comme toujours !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Et vous, qu'en pensez-vous ?
Entrez votre nom ici